A propos, logistique, Suède, Warmshower

A la découverte de la mer Baltique… cap au sud de Stockholm

Il nous faut pas moins de 15 kilomètres pour sortir de Stockholm. Nous circulons uniquement sur des pistes cyclables. Elles sont verdoyantes, agréables, très sécurisées. Nous nous sommes fixés avec Komoot (notre application pour vélo) un itinéraire passant par la mer Baltique, puis les grands lacs centraux. Notre objectif ambitieux est de parcourir 30 à 35 kilomètres par jour pour rejoindre Göteborg dans 21 jours.

Nous faisons 3o kilomètres ce premier jour et faisons un arrêt au bord d’un lac pour y planter notre camp de base pour la nuit. Nous trouvons un petit coin de paradis un peu éloigné de la piste cyclable. Notre première mission est de monter les tentes. Il est 17H30. Léopold et Marius explorent les environs, à la recherche de serpents et autres petites bestioles. Aristide joue et profite de pouvoir sortir de sa maison à roulette. Il a besoin de se dégourdir les jambes.

Léopold à la chasse aux couleuvres à collier

Pendant que nous montons notre camps, un homme arrive et nous scrute avec curiosité. Nous sommes manifestement sur son lieu de pêche habituel. Les enfants s’approchent de lui, ils communiquent par gestes, et par vidéo sur le téléphone. Le monsieur leur indique qu’ils peuvent apercevoir des loutres. Nous passons la soirée à scruter les eaux du lac. Nous n’en verrons aucune mais le coucher de soleil et la lumière de fin de journée sont juste magnifiques. Un lieu hors du temps! Léopold est sur son petit nuage, il a trouvé des couleuvres à collier. Au moins trois. Il ne veut plus repartir.

La nuit est calme et nous essayons de nous habituer à la lumière du jour qui arrive bien plus tôt qu’en France, le soleil se lève à 3H30 du matin. A 4H30 il fait complètement jour, difficile de dormir avec cette lumière. Aristide râle beaucoup, il a du mal à dormir en tente. Il va sûrement lui falloir quelques jours pour s’habituer.

Notre mission au réveil, c’est de trouver un magasin pour acheter quelques vivres, des fruits et quelques légumes. Nous voulons aussi trouver une poste pour envoyer des choses que nous avons pris en trop. Nous pensions avoir pris le minimum, mais notre chargement est trop lourd, nous devons encore nous délester.

Nous trouvons un petit supermarché au pied de quelques immeubles, et un relais NordPost dans une station service. Ces petits achats nous prennent du temps sur notre planning, il est déjà midi. Nous profitons d’un petit bistrot pour déjeuner un kebab et un fish and chips. Histoire d’avoir l’estomac plein pour rouler un peu.

Nous nous éloignons enfin encore un peu plus de Stockholm. Notre parcours est semé de montés et de belles descentes. C’est difficile pour Gwen. Les montées sont raides et la cariole est lourde à tirer. Il fait chaud, et nos gourdes sont toutes vides, nous avons roulé 20 kilomètres d’un coup. Nous sommes assez fatigués, nous décidons de demander de l’eau à une famille en train de jardiner. Nous tombons sur des français expatriés! Ils offrent une glace aux enfants et nous parlent d’un camping sur une île à côté. Il reste une petite dizaine de kilomètres à faire et nous pourrons prendre une douche chaude. Youpi.

Ca nous booste, nous voilà repartis par une piste caillouteuse mais assez déserte, nous découvrons la mer Baltique avec délectation. Nous arrivons juste à temps pour prendre un bac qui nous emmène sur l’autre île. Ici toutes les maisons sont peintes en rouge, il y a des champs de blés cultivés à perte de vue, il y a des bocages et des forêts de sapin. Nous sommes dans un lieu très sauvage. A notre arrivée à 18h, des vaches sont en train de se baigner dans la mer, les oies sauvages les accompagnent, la nature est reine.

Au camping, notre emplacement est juste face à la mer, magnifique. Nos voisins sont les cygnes, les canes et 5 petits canetons et même un phoque que nous apercevons à deux reprises. Nous nous sentons tellement bien que nous décidons de rester une nuit de plus. Au planning, baignade, minigolf, lessives et repos

Nous découvrons avec surprise que le magasin du camping est rempli de glaces par contre, il n’y a pas de jambon, pas d’œufs, ni farine, quasiment rien à manger ! Le magasin le plus proche est à 7 km. Nous décidons de vivre sur nos réserves et d’attendre le lendemain pour refaire des courses.

Le dernier soir au camping, le ciel se charge de nuages, l’orage guette. Nous protégeons nos vélos avec le tarp, et rentrons toutes nos affaires dans les tentes. La pluie se met à tomber à partir de 22h. Ce sera notre première nuit sous la pluie. Le matin, nous décidons de replier le camps, et de reprendre la route. Nous avons la possibilité de dormir chez Hans et Madeleine, un couple suédois qui propose son jardin pour les cyclistes sur Warmshowers. Il pleut toujours mais nous n’avons qu’une vingtaine de kilomètres à faire. Vivement ce soir qu’on arrive !

Sur la route nous essayons de nous arrêter à la superette du coin, mais impossible d’y acheter quoi que ce soit, c’est une superette qui ne fonctionne que pour les locaux avec une application spéciale. Il n’y a personne à l’intérieur. Une dame nous indique un petit resto épicerie à une centaine de mètre. Fort heureusement car l’orage éclate, et il se met à pleuvoir des cordes.

Nous y déjeunons un repas délicieux, chaud et typique. Poisson, pommes de terre et aneth, saucisses en morceaux, crème. La pluie étant encore très forte, nous faisons durer le plaisir avec un dessert, des crêpes, du café chaud. Au moment de partir, nous demandons à acheter quelques produits de l’épicerie, malheureusement, ils ne le font plus depuis l’ouverture du mini supermarché… Quelle tuile pour nous, qui ne pouvons pas nous y ravitailler. Le propriétaire du bistrot nous propose alors de nous dépanner. Il nous vend des œufs, de la farine et des pommes de terre. Ouf, nous avons de quoi tenir encore deux jours. C’est super!

Nous sommes accueillis par Hans et Madeleine et leurs amis Matthew et Emilie. Ce soir, crêpes au menu ! Vive le voyage… Que de belles rencontres !

S’abonner
Notification pour
2 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Marie-Helene LOPEZ
10 mois il y a

Vous faites de belles rencontres, votre voyage est incroyable.
D’ici la fin du mois Gwen aura perdu 10 kilos.