A propos, Equateur

Banos, ville thermale

Du 18 au 25 février 2022

En sortant de notre gîte de Cotopaxi, à la recherche de l’arrêt de bus du village, nous avons la chance de croiser la route de Secundo, notre chauffeur de la veille. Il se gare et nous propose de nous accompagner. Il veut être sûr que nous prendrons le bus direct pour Banos.

Nous nous installons à l’arrêt de bus en bord de nationale à scruter les panneaux sur les pare-brise des bus, chose assez difficile car ils roulent vite sur cette route. En Équateur, les bus s’arrêtent sur un signe de la main. On sait que celui qu’on cherche est bleu ou jaune. Plus qu’à arrêter le bon. Après 45 minutes d’attente, et une cinquantaine de bus passés devant nous, Secundo nous trouve le bus direct pour Banos. Nous le remercions chaleureusement de son aide, il nous a évité ainsi des détours inutiles. Deux heures et demi plus tard, on arrive à destination. Heureux de croiser la route de personnes aussi chaleureuses et serviables.

Banos nous charme dès notre arrivée. C’est une petite ville dynamique nichée au creux d’immenses montagnes. Claustrophobes s’abstenir ! Ici, une ambiance estivale et bon enfant règne. On s’installe tranquillement dans notre chez nous provisoire, contents de bénéficier d’une vue panoramique sur la montagne et son torrent.

Dès le lendemain, nous partons tester les bains chauds au pied de cette jolie cascade. La sensation est plus qu’agréable, l’eau chaude détend nos corps fatigués. A première vue, nous sommes un peu rebutés par sa couleur jaunâtre due à la présence du soufre. Mais finalement la chaleur fait son œuvre et on y passera avec plaisir deux bonnes heures… Ces bains sont des moment de grand partage en famille. Pour nous, bien sûr, mais pour les locaux aussi qui viennent avec leurs enfants ou leurs parents âgés retrouver les plaisirs des bains chauds.

Au fil des jours, on testera les trois lieux de bains thermaux disponibles, dont un ouvert uniquement le week-end, avec toboggans, saunas et piscine à vagues. Les enfants ont eu un grand coup de cœur pour celui-là !

Sur les hauteurs de Banos , nous passons un après midi enchanteur dans la casa del arbol, un joli jardin fleuri avec des cabanes dans les arbres, des immenses balançoires qui nous emmène au dessus de la vallée, une belle tyrolienne qu’Aristide a adoré recommencer 10 fois avec ses frères et surtout une randonnée de 6 kilomètres dans la montagne pour redescendre jusqu’au village à travers un parcours assez pentu et glissant. Nous avons mis deux heures et demi à descendre, parfois sur les fesses, mais les souvenirs ne nous quitterons pas de sitôt.

Au cours de notre semaine, nous avons également visité El Paillon del Diablo, une immense cascade avec un débit énorme complètement enclavée dans la montagne. La roche est polie par le passage de l’eau et le chemin pour y arriver est folklorique, on passe sur deux ponts de bois, et tellement proche de la cascade qu’on peut la toucher du bout des doigts. Je vous laisse imaginer le bruit assourdissant de l’eau qui tombe à cette vitesse.

Nous avons profité également de sortir de la ville pour prendre une espèce de nacelle en fer d’un autre âge pour survoler une vallée abrupte non loin de Banos. Le couloir de vent qu’on a traversé nous surprend et les sensations de vertige également. On s’est senti bien petit dans cette nature grandiose.

La spécialité de cette petite ville équatoriale est les bonbons faits à partir de la cane à sucre. C’est une espèce de caramel très dur et très sucré, on les mange traditionnellement en sortant des bains accompagnés d’un jus de canne à sucre au citron directement pressé par une machine sur place. Des dizaines de petits vendeurs proposent ces douceurs sur la place principale.

A la fin de notre semaine, après avoir fait nos tests PCR à la croix rouge, nous reprenons le bus pour Guayaquil, ville de départ vers Lima et le Pérou. Notre dernier pays d’Amérique du Sud…

S’abonner
Notification pour

2 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Votre caviste 🍹🍷🍻🥰
6 mois il y a

Quel bonheur comme à chaque page😍🙏
Nous avons l’impression grâce à vous d’être dans un parc d’attractions grandeur nature, ça donne envie 🥰
Que ça fait du bien de voir vos photos et vidéos si joyeuses et paisibles
Merci pour ce bonheur partagé🙏😍😘😘😘😘😘😘

Marie-Helene LOPEZ
6 mois il y a

Chers amis.
Quel plaisir de partager vos découvertes.
Les paysages sont magnifiques.
Se baigner dans l’eau souffrée doit être génial, vous deviez avoir la peau toute douce, de plus le souffre a des vertus cicatrisantes.
Ce qui est super vous rencontrez toujours des gens charmants pour vous aider dans votre périple. Par contre le port du masque dur, dur.
Ici à compter de Lundi les enfants ne porteront plus le masque. Ils sont ravis.
Mille gros bisous à vous 6.,🥰🥰🥰