A propos, Pérou

Pérou nous voilà !

Du 25 février au 2 mars 2022

Nous arrivons à Lima en début d’après-midi, seulement deux heures après avoir quitté l’Equateur. La ville repose au milieu d’une région désertique. Ici, le minéral est roi. Lima est en bord de mer.

La population vit sous une pression importante concernant le COVID. Ici, en intérieur, c’est deux masques obligatoires. Difficile de respirer dans ces conditions, surtout quand il fait 30 degrés ! Mais, on s’adapte, c’est le mot d’ordre.

A Lima, la Plaza de Los Armas est très imposante. Les bâtiments de type coloniaux sont partout, et on retrouve le même type d’architecture qu’à Quito. On passera au centre un petit moment à flâner au milieu d’un trafic très intense. Ici, la rue est bruyante, les voitures, les taxi, les bus klaxonnent à tout va. C’est simplement assourdissant et étonnant cette utilisation du klaxon.

Nous découvrons avec beaucoup d’intérêt le musée Mali, un musée d’art qui retrace l’art depuis l’époque précolombienne à nos jours. La religion a beaucoup influencé les artistes, elle est très présente dans l’art péruvien.

Le lendemain, nous partons à la découverte du quartier de Barranco, un joli quartier bohème en plein boom. Ici, le street-art est très présent. Le quartier mène à une plage très fréquentée.

On s’y attarde un peu. Ce jour là, la houle est tellement puissante que personne ne s’aventure au delà du bord de plage, en dehors des surfeurs. Nous nous asseyons sur les galets, à écouter la musique qu’ils produisent quand la vague se retire, ce moment est hors du temps. La plage est malheureusement assez sale, de nombreux déchets traînent partout, les plagistes abandonnent leurs détritus derrière eux, pas de poubelles disponibles pour éviter cela. Ils savent que des travailleurs ramassent les bouteilles plastiques, les cannettes et les bouteilles en verre pour les recycler, malheureusement, de nombreux déchets restent sur la plage. Pendant notre halte sur les galets, nous nous amusons à regarder les familles et les amis se rassembler et partager un moment ensemble. Beaucoup de vendeurs ambulants passent et proposent des bonbons, des chips, des glaces, des cigarettes à l’unité. C’est un joyeux bazar ! Il y a de la musique, des rires, des cris d’enfants comme un peu sur toutes les plages du monde…

On se rend compte rapidement que les événements qui ont lieu en Europe inquiètent beaucoup les habitants ici. A chaque fois qu’on monte dans un taxi, on nous demande si on a quitté la France pour fuir la guerre ou s’il va y avoir une troisième guerre mondiale. On sent qu’il y a une grande inquiétude de ce côté de l’Atlantique.

Après Lima, direction le sud, Paracas pour quelques jours au bord de la mer…

S’abonner
Notification pour
3 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Votre caviste🥂🍷🍹🍻😍
2 mois il y a

La ville a l’air magnifique 🥰 votre voyage nous change les idées car effectivement après la crise sanitaire la guerre (et tout ce qui va avec😓😭)occupe tous les esprits….il faut avoir le moral🙃où prendre ✈️et vous rejoindre😉. Heureusement vous nous faites voyager😍🙏merci pour ce partage 💖😘😘😘😘😘😘

Administrateur
2 mois il y a

Salut, on est à Cuzco dans 10 jours, rejoignez vous 😋

2 mois il y a

Bonjour,
Effectivement, ici, l’Ukraine occupe notre quotidien et les élèves se posent également bcp de questions…
Nous vous lisons toujours avec autant de plaisir ! A bientôt !