A propos, Colombie

Jardin ou le paradis sur Terre

Du 18 novembre au 29 novembre

J-119 à j-130

Notre trajet en bus nous a bien secoué. Nous nous posons directement à notre appartement à quelques encâblées  de l’arrêt de bus. Il fait nuit. Les rues sont très animées.  Nous plongeons directement dans une ambiance festive et musicale. Nous sortons rapidement de notre nouveau chez nous pour aller dîner et nous plonger dans ce nouveau lieu à découvrir. Les façades des maisons sont peintes de couleurs multiples, dans le même esprit que Salento. Ici, pas d’immeubles, seulement des alignements de maisons collées les unes aux autres avec des volets en bois massifs pour uniques fenêtres. La place principale donne sur une belle église blanche avec deux clochers. Les portes d’entrée sont toutes en transparence. On y voit le fond de l’église de l’extérieur. Ça donne une profondeur à ce monument emblématique. La place centrale est bâtie autour de lui. Des cafés, des tiendas, quelques magasins d’artisanat local composent la majeure partie de cette place centrale. Les passants nourrissent régulièrement une grande population de pigeons. Ce sera d’ailleurs ce qui occupera en partie les jeux de Léopold, Marius et même Aristide pendant les 10 jours que nous allons passer ici.

Nous dînons dans un petit restaurant du centre et nous ne nous attardons pas, fatigués par le trajet.

La vie à Jardin s’écoule comme dans une bulle de douceur, on se sent tellement loin du fracas de la vie courante. On prend le temps de boire des cafés, de manger des fruits, des mangues, des pastèques, de la salade de fruits ou salpicon, vendus pour quelques sous à chaque coin de rues. On regarde vivre les gens du coin. Les 4×4 willy’s chargés à outrance, les cowboys se promener à cheval dans les rues le soir en revenant de leur finka, les hommes se rassembler sur les bancs de la place principale pour parler tranquillement. Ici, le téléphone n’est pas roi. On se croise, on se sourit, on se salue. Touriste ou non. Qu’est ce qu’on se sent bien !

Nous découvrons les environs et les nombreuses cascades qui entoure Jardin. Ici, il y a plusieurs élevages de truites. Nous nous régalons de la truite arc en ciel locale. Les enfants s’essaient même à la pêche avec une cane à pêche en bambou. Une réussite absolue ! Nous retrouvons les plaisirs les plus élémentaires d’une vie simple au grand air. On marche, on se laisse absorber par le paysage, on écoute les oiseaux, on découvre de nouvelles espèces, comme le coq de roche, les tyrans, les ortalides… Nous sommes toujours accompagnés par notre application i-naturalist / seek qui nous permet d’apprendre beaucoup sur la faune locale.

Nous changeons de logement au bout de quelques jours pour sortir un peu du centre et profiter de la campagne environnante. Ici, le matin, on se réveille au doux chant des oiseaux et… aux beuglements des vaches. Pas de doute nous sommes entourés par la nature. Nous apprécions aussi de trouver une vie sédentaire, faire nos repas, retrouver un rythme familial plus cool.

Jardin, il faut bien se l’avouer c’est un climat très pluvieux. La pluie est présente quasiment tous les jours. Alors on ne sort jamais bien sûr sans nos masques et nos vestes de pluie. La température est assez constante, 20 à 22 en journée, elle tombe à 12 le soir. Les maisons traditionnelles sont conçues pour ce climat toujours similaire sur l’année, pas de chauffage, pas de vitres aux fenêtres, seulement des volets en bois. C’est assez surprenant pour nous français. On entend tout ce qu’il se passe dans les maisons ou dans la rue, ça dépend de quel point de vue on se place…

Ce village qui a su garder son âme, malgré un nombre croissant de touristes nous a tous envoûté. Nous avons prolongé notre séjour, initialement de 5 jours. Nous aurions pu y rester un mois entier je crois… Mais d’autres aventures nous attendent ! Nous partons ce matin, avec un petit pincement au cœur mais avec la certitude que nous allons découvrir encore d’autres merveilles…

S’abonner
Notification pour
2 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Fran Cois
7 mois il y a

Powpowpow explosion de bonheur. Il faut savoir cultiver son Jardín disait un homme de pensée. À vous lire cela semble être le cas. A voir vos mines réjouies nous ne pouvons que nous délecter des récits que vous nous offrez…. On the road aggaaiiinnnn

7 mois il y a

cool